Rechercher

Le télétravail : bonne ou mauvaise idée ?

Travailler depuis chez soi, à distance, est une option qui attire de plus en plus d’employés. Cependant, la question du rendement d’une telle méthode de travail peut poser question. On vous explique les inconvénients, mais surtout les grands avantages de cette manière de travailler.


Si le télétravail ne peut concerner qu’une partie des actifs en France, ceux dont le travail permet cette pratique, il touche déjà 25% d’entre eux, selon une étude IFOP de 2017. De plus, toujours selon l’IFOP, 56% des travailleurs français sont intéressés par cette méthode de travail. L’idée, aujourd’hui, gagne du terrain et séduit toujours plus.





Quel lieu pour le télétravail ?


Le télétravail consiste, pour un actif, à travailler en dehors de son lieu de travail. Ainsi, il peut travailler depuis chez lui, comme depuis des espaces de coworking ou encore dans des bureaux mis à disposition par son entreprise, se situant hors du lieu de travail habituel. Toujours selon l’étude IFOP citée plus haut, 47% des télétravailleurs se trouvent à leur domicile. Travailler depuis chez soi permet une économie non négligeable en temps de transport et en coût de repas, et vous offre la possibilité de profiter d’un espace plus confortable, plus agréable, voire plus calme.


Peser le pour et le contre de la méthode.


Pour le salarié, les avantages du télétravail sont nombreux. Il lui permet de concilier plus aisément sa vie professionnelle et sa vie privée et /ou familiale. De même, le travailleur gagne en autonomie et en liberté d’organisation, tout comme il diminue sa fatigue et son stress. Tous ses paramètres participent au bien-être de l’actif dans son travail.

Un processus gagnant-gagnant avec l’employeur si on considère le gain de productivité et qualité dans le travail de l’employé.


Du côté de l’employeur, encourager le télétravail permettrait, selon une étude Malakoff Médéric, d’améliorer l’image de son entreprise auprès de ses employés. De plus, le télétravail permet d’avoir une nouvelle vision dans le processus de recrutement. Ainsi, la distance n’est plus un frein dans le recrutement de nouveaux talents. Enfin, les absences liées aux embouteillages ou autres soucis de transports en commun sont réduites grâce au télétravail. L’employeur n’a plus à s’inquiéter d’une possible absence et d’une perte de productivité. Le télétravail limite ces risques.


Cependant, le télétravail comporte quelques inconvénients. Le premier, pour ceux qui travaillent depuis chez eux est qu’il fait tomber la cloison entre le privé et le professionnel, ce qui peut, parfois, être un soucis. Ensuite, le fait de travailler sans être au bureau peut vous couper de l’interaction sociale que permet le fait de travailler avec vos collègues. De même, ne pas travailler sur place, peut isoler l’employé de la vie de l’entreprise et de ses évolutions.


À chaque problème sa solution.


Une première solution aux inconvénients du télétravail est de limiter le temps de ce dernier. En effet, il est conseillé de ne pas effectuer plus de 2 jours de télétravail par semaine. D’ailleurs, nombreux sont les travailleurs qui se disent intéressés par le télétravail si celui-ci est occasionnel.

Enfin, pour contrer l’idée de l’isolement du télétravailleur, on peut facilement avancer que les outils professionnels tels que Trello ou Slack gomment l’effet de l’éloignement physique.

Groupe Eyrolles SA

Suivez-nous :

  • White Facebook Icon
  • White Twitter Icon
  • White LinkedIn Icon
  • White Instagram Icon

+33 (0) 1 44 41 11 01

contact@lebloc.paris

10 bis rue du Sommerard - 75005 Paris

NEWSLETTER